Fleur de sel

Fleur de sel
Fleur de peau, fleur de sel
peau salée, fleur de celle
que voici, voilà celle
que mon coeur aimera

     La peau aime quand la poésie
     douce au coucher.
     Corps à corps, enlacés
     jusqu’à l’épuisement
     et puis corps,
     corps endorendormis,
     mis en S.

Est-ce ton coeur ?
Est-ce ton corps
qui en choeur crient « encore » ?
Est-ce ton goût pour les autres
qui encore crie en choeur ?

     Que nos âmes
     aillent au diable
     nos coeurs au paradis.
     Icare vole, vol de nuit
     nuit de Chine, s’échiner
     à lui huiler l’échine,
     à lui lécher les pieds.

Fleur de peau,
fleur de sel
peau salée effleurer

     et sa peau lisse et belle
     sous ta main, à tire d’aile
     délirer et dormir
     corps à corps,
     enlaces