Kiné

Kiné
Vidéo Kine
 
Comme j’ai aimé masser les dos endoloris,
par les nuits sans sommeil, de corps gras et bronzés !
Comme j’ai aimé masser leurs membres lymphatiques,
leurs muscles atrophiés manquent de gymnastique.
O j’en ai démembré des foulures à la pelle !

Dieu que j’en ai palpé à m’en casser les os !
J’en ai criblé, tâté, trituré des kilos
de chairs embarrassées, fatiguées, harassées.

     Je m’abandonne nu, pieds et poings liés,
     à ses mains inconnues, sa langue déliée.
A mon tour de palier, à moi les déficiences,
le corps hospitalier et ses munificences.
Une femme délicieuse
s’approche de ma civière.

     Je m’abandonne nu, pieds et poings liés,
     à ses mains inconnues, sa langue déliée.